top of page

Comment réussir le CAPEPS externe ? Se préparer efficacement

Dernière mise à jour : 23 août 2023


Comment réussir le capeps externe

Bonjour jeune capésien/e ! Tu tentes lʼaventure du CAPEPS externe pour devenir enseignant dʼEPS ? Mais tu ne sais pas comment t'y prendre ni par où commencer ?


Cet article est fait pour toi, que tu sois candidat libre ou étudiant !

Il t'expliquera en quelques lignes (détails et conseils) comment aborder et réussir le concours du CAPEPS externe.


Attends-toi au pire comme le meilleur, cher futur collègue, le chemin sʼannonce rude !



CHAPITRE 1 : SE PRÉPARER À ÉCRIRE


Ecrit capeps externe

Deux écrits, 5 heures effectives pour chacun. Vous devrez répondre à un sujet sous forme de dissertation : une introduction, une problématique, des blocs argumentaires et une conclusion.

Chaque écrit à sa propre thématique, je vais préciser un peu plus...

  • Autrement appelé « écrit 1 », cette épreuve sʼoriente sur lʼhistoire et lʼévolution de lʼEPS (pédagogie, place de lʼélève, citoyen...) de 1936 jusquʼà nos jours (nouveau programme).

  • Le suivant, nommé « écrit 2 », cette épreuve sʼoriente sur lʼintervention de lʼenseignant. Ces épreuves se décomposent sous 4 axes différents sur lesquels il faudra fonder sa base de connaissances pour mieux réussir les sujets donnés.

Bref, cʼétait juste pour vous présenter les bases de cette épreuve.


👉 Comprendre les épreuves écrites : https://www.capoucapeps.com/post/programme-capeps-externe-2024


Rentrons dans le vif du sujet.


Comment les aborder ? Pour aborder et réussir au mieux cette épreuve plus que redondante, il faut vous structurer une méthodologie spécifique pour chaque écrit.


1) Mais la méthodologie, c'est quoi ?


La méthodologie est un plan dʼaction de lʼécrit. Elle détaille étape par étape ce que vous devez mettre en place dans votre copie pour comprendre et réussir lʼécrit en question. Cʼest votre garde-fou : ce qui va vous permettre dʼanalyser, de traiter et de vous repérer dans votre dissertation. Des mots comme « introduction », « problématique », « annonce de lʼidée », « illustration », « conclusion » vont revenir très souvent durant votre année de concours.


La méthodologie est également un moyen de communication : être clair et concis pour permettre aux correcteurs de suivre aisément votre réflexion.


Chaque étape de votre méthodologie doit être parfaitement maîtrisée. En effet, il ne suffira pas de juste savoir où se situe lʼaccroche ou la problématique dans votre introduction, ni de savoir où se situe lʼannonce de l’idée ou votre illustration dans votre bloc argumentaire. Il faudra comprendre ce que vous allez mettre dans chacune de ses étapes et sous-étapes afin d'être le plus concis possible à l'écrit.


Nous sommes déjà sous pression temporelle, autant vous dire que partir avec une méthodologie béton, ça rassure un minimum. Bref, une bonne méthodologie, cʼest la vie, et cʼest la voie vers la réussite.


Jʼai mis en place sur mon site un plan détaillé de la méthodologie de lʼécrit dans l'onglet "Méthodologies".

2) Construire et manipuler des connaissances


Pour augmenter votre bandeau de note, il faudra également construire une base solide de connaissances et de références dans chacun des écrits. En effet, pour justifier et appuyer vos idées, il faudra les référencer à partir d'auteurs.


Chaque citation doit être accompagnée de l'auteur, de son ouvrage, et de sa date de parution (l'ouvrage n'étant pas obligatoire, mais apprécié par le correcteur). Par exemple, F. Dolto, "Paroles d'adolescents ou le complexe du homard", 1988.


D'après le rapport du jury de 2018, il faut diversifier au maximum vos thématiques de connaissances. Autrement dit, dans une copie, il faut varier entre des connaissances scientifiques, institutionnelles et professionnelles.


Malheureusement, il ne suffira pas de savoir et de réciter simplement les auteurs pour décrocher le Graal, ça serait bien trop facile... Après avoir établi cette base de connaissances, il faudra savoir les manipuler avec un sujet donné pour créer des liens explicites avec ce dernier.


 

CHAPITRE 2 : SE PRÉPARER AUX ORAUX : ROAD TO VICHY


se préparer aux oraux capeps externe

1) Bienvenue à Vichy !


Oui, une fois les épreuves écrites validées, les suivantes se dérouleront au CREPS de Vichy. Préparez votre voyage... c’est parti !


La spécificité de cette épreuve est que vous devrez présenter votre intervention, votre leçon face à un jury (je préciserai les détails de chaque épreuve plus bas).


Trois oraux, dont le temps de préparation et dʼexposé varie pour chacun :

  • Lʼoral de leçon : 3 heures de préparation pour 15 minutes dʼexposé + 45 minutes dʼentretien face à deux jurys (enseignant dʼEPS pour la plupart)

  • Oral de spécialité : 1 heure de préparation pour 10 minutes dʼexposé + 50 minutes dʼentretien face à deux jurys spécialiste de votre activité.

  • L'oral d'entretien : 15 minutes de présentation + 20 minutes d’entretien avec le jury



Pour lʼoral de leçon, cette épreuve consiste à concevoir un objectif de leçon à partir de deux axes et de plusieurs documents (numériques et papier). Votre objectif est de faire progresser les élèves, en s'appuyant sur un contexte proposé d'établissement. Le cœur de l'oral est de faire progresser les élèves sur le plan moteur, méthodologique et social. Les deux axes (sujet) sont caractéristiques de lʼactivité motrice, méthodologique et sociale de la classe en question.


Pour lʼoral de spécialité, cette épreuve consiste à concevoir un projet dʼintervention spécifique pour un élève en particulier. Vous devrez analyser la motricité dʼun élève à travers une capsule vidéo de quelques secondes selon lʼactivité, et montrer que grâce à votre intervention, vous développerez sa motricité face à un problème rencontré.

La spécificité de cette épreuve est de montrer au jury votre expertise dans votre activité. Autrement dit, maîtriser totalement le vocabulaire de lʼactivité, savoir lire la motricité dʼun élève pour proposer une situation dʼapprentissage pertinente à ses besoins.

Dans sa même logique, il faudra construire une méthodologie claire et des brouillons efficaces pour proposer au jury une amélioration de la motricité pour votre élève.


Pour l'oral d'entretien, cette épreuve a pour but de repérer tes « précompétences » d'enseignant et de soulever tes différentes motivations au métier. Cette épreuve résonne comme un genre « d'entretien d’embauche ». Tu devras valoriser tes compétences, tes expériences vécues de tes années de stages et universitaires, pour démontrer ta motivation et ton intérêt « à devenir un futur acteur de la communauté éducative » aux yeux du jury.


2) Les indispensables pour réussir les épreuves orales


Pour être efficace dans ces épreuves, il faudra travailler pour automatiser plusieurs éléments incontournables :


- Savoir analyser la motricité des élèves : Lire les actions des élèves à travers un outil numérique pour fonder des remédiations pédagogiques et des situations adaptées à leur besoin.


- Différencier des profils dʼélève : Faire preuve de différenciation pédagogique - Repérez les élèves à besoin éducatif particulier pour leur proposer des remédiations adaptées.


- Construire une méthodologie sur mesure : Repérez les temps forts de votre oral pour vous organiser méthodologiquement et chronologiquement - Avoir une méthodologie claire et explicite pour vous et pour le jury.


- Construire et organiser des brouillons efficaces : Organisez votre oral à travers plusieurs brouillons, étape par étape pour éviter de vous perdre durant votre exposé.


- Savoir tout justifier : Lʼoral est une épreuve de justification. Toutes vos propositions doivent être justifiées au jury à travers des connaissances scientifiques, professionnelles et institutionnelles.


Pour avoir davantage dʼinformations sur la méthodologie des oraux, Capoucapeps propose des méthodes pour cette épreuve dans l'onglet "Méthodologies".

 

CHAPITRE 3 : ANALYSER LE RAPPORT DU JURY : LA MINE D'OR


Les rapports du jury au CAPEPS externe

Dans lʼattente de sa publication, le rapport du jury est une mine dʼor dʼinformations pour le CAPEPS externe. Il est essentiel de le lire, de lʼanalyser et surtout de le comprendre pour cerner les attendus du jury au concours.


Le rapport du jury est un document disponible en pdf. Les rapports des jurys des concours sont conçus sous la responsabilité des présidents de jury du concours du CAPEPS externe. Ce rapport contient des données (statistiques, remarques, conseils, etc.) sur lʼannée du concours.


Lien pour accéder aux rapports du jury : https://www.capoucapeps.com/rapport-du-jury

Lisez attentivement les remarques à travers chaque niveau de bandeau. Le rapport discerne les points négatifs et positifs dans chacune des épreuves de lʼannée. Utile comme information pour ne pas répéter les mêmes erreurs.



CHAPITRE 4 : SE PRÉPARER PHYSIQUEMENT = PROGRESSIVITÉ


Se préparer physiquement au capeps externe

Sur Vichy, vous aurez également des épreuves physiques à passer. Lors de votre inscription au CAPEPS, vous devrez choisir entre des activités de polyvalence et une de spécialité.


En somme, pour préparer lʼensemble des activités, il faudra sʼy prendre en avance pour espérer arriver sereinement aux épreuves physiques.


Petit conseil, progressivité.


Débutez les entraînements dès la rentrée pour vous préparer progressivement et sans blessure... car oui, les blessures à Vichy ça arrive très fréquemment, et cʼest souvent fatale pour vos résultats. Je connais une personne qui a échoué de peu le CAPEPS car elle avait été blessée quelques semaines avant de partir à Vichy. Cʼest très compliqué physiquement et mentalement.


Malgré le faible coefficient des épreuves physiques, on pourrait faire lʼimpasse sur ces épreuves. Croyez-moi, les places sont rares au concours et quelques points de plus peuvent réellement faire la différence sur votre classement.


Simple exemple, 630 postes offerts, vous tombez 632ème... il suffisait de quelques centièmes de points pour avoir le concours.


Aucune impasse, aucun regret, s’il vous plaît.


 

CHAPITRE 5 : SE PRÉPARER À ÉCHOUER POUR REBONDIR



Le chapitre le moins plaisant... mais essentiel pour tout capésien qui se respecte !


J’ai récemment écrit un article sur comment mieux aborder l'échec lors d'une tentative ratée au concours du CAPEPS. C'est dur à encaisser, certes, mais sachez que vous ne perdez rien, vous grandissez : vous emmagasinez davantage de connaissances et d'expériences pour mieux affronter le concours pour l'année prochaine.


On n’en parle pas beaucoup, mais ceux et celles qui échouent, mérite d'autant plus d'être aidé et accompagné.



 

CHAPITRE 6 : SE CONSTRUIRE DES FICHES

DE RÉVISION


Les fiches de révision permettent d'accélérer tes révisions et de les rendre plus agréables.


Au cours de ton année et des cours que tu accumuleras, relire ses notes peuvent être longues et chronophages. Tu retiendras moins bien les informations si tu ne les tries pas correctement.


Pour améliorer tes révisions et permettre une meilleure rétention, construire des fiches de révision est la solution (tableau, frise chronologique, schéma, définition...)


Pour gagner du temps, Capoucapeps te propose des Packs préconstruits pour accélérer tes révisions dans les écrits ou dans les APSA à préparer.

Que ça soit dans le Pack Écrit 1, le Pack Écrit 2 ou dans le Pack APSA+, les fiches ont été confectionnées pour simplifier tes révisions et prendre une longueur d'avance considérable.


Ou alors... tu peux avoir tout, dans un.


Mélangé à du travail personnel, les fiches de Capoucapeps ont permis à de nombreux étudiants de décrocher le Graal, le CAPEPS !



2 819 vues
bottom of page