7 clés à acquérir pour débloquer les écrits du CAPEPS

Avant de t’engager dans ta formation et dans les épreuves écrites, il faut que tu lises ceci.


Voici les 7 clés de la réussite pour maximiser tes chances aux écrits du CAPEPS externe. Débloque l’ensemble des clés pour poursuivre ton aventure vers la réussite du CAPEPS.


Suite à cette lecture, tu connaîtras l’essentiel afin de réussir les écrits du concours. Ces quelques minutes de lecture te donneront une longueur d’avance sur le CAPEPS.




I. La clé de la cohésion : constituer un groupe de travail

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite » (Henry Ford)

Travailler individuellement nous enferme dans nos propres pensées. Travailler ensemble permet de se challenger mutuellement, de partager des connaissances et d’avoir des avis pluriels sur les différentes épreuves du concours.


La coopération nous rend plus grand : elle développe différents regards sur les épreuves du CAPEPS afin de mieux les maîtriser et d’approfondir davantage nos connaissances. Dans un groupe, l’échange et le partage sont essentiels pour aller plus loin, plus haut et se surpasser.

Les révisions des écrits sont réalisées plus rapidement lorsque vous les faites ensemble.



L’objectif de cette stratégie d’équipe est de se répartir les tâches de travail afin d’accélérer les révisions. A titre d’exemple, chaque membre d’une équipe peut se répartir les définitions, le contexte et les objectifs des textes officiels de l’époque. Vous gagnerez du temps dans votre analyse.


Pour les plus curieux, vous l’aurez remarqué, je facilite vos révisions en écrit 1 à l’aide de la frise chronologique sur l’histoire des textes officiels : Fris'EPS est entièrement gratuit.


Comment acquérir cette clé :

  • Répartissez-vous les tâches pour accélérer vos révisions.

  • Construisez un groupe Facebook ou Whatsapp pour partager/échanger vos connaissances avec vos camarades de promo.

  • Partagez-vous des tâches de travail pour gagner du temps.

  • Parlez-vous, questionnez-vous et concertez-vous sur les épreuves du concours.




II. La clé de la connaissance : avoir une base de références « utiles » aux écrits

« Trop de connaissances ne facilite pas les plus simples décisions » (Franck Herbert)

Connaissances, références... des choses qui vont vous inquiéter durant cette année.

Attention toutefois à ne pas déborder de connaissances au détriment de la réflexion. Vous allez comprendre.


Durant votre formation, vous accumulerez beaucoup (et beaucoup) de connaissances et de références. Vous pouvez vous y perdre et ne pas savoir lesquelles utiliser dans un sujet complexe. L’erreur des jeunes capésiens est de vouloir s’attacher aux connaissances et aux références dans leur copie, au détriment d’une réelle réflexion sur le sujet posé. Il faudra s’en éloigner.


Les références « utiles » sont celles que vous pouvez simplement et aisément utiliser dans de nombreux sujets. L’enjeu de cette clé est de savoir sélectionner et s’appuyer sur les références et connaissances « utiles » pour vos écrits.


Dans mes fiches écrits, les références que je sélectionne sont des connaissances que j’affectionne particulièrement. Je les considère alors comme « utiles » car je les énonçais très régulièrement lors des écrits blancs du CAPEPS durant ma formation. Je les manipulais avec aisance et maîtrise face à n'importe quel sujet.


Vous aussi, vous trouverez vos connaissances et références « utiles ». Comprenez-les afin de les rendre adaptable à n’importe quel sujet. Vous les utiliserez alors de façon automatique.


Comment acquérir cette clé :

  • Construisez une base de connaissances et de références large.

  • Affinez vos connaissances en multipliant vos écrits.

  • Repérez vos références « coup de cœur » avec lesquelles vous êtes particulièrement à l’aise. Ces références reviendront très souvent dans vos copies.

  • Entraînez-vous avec plusieurs références « utiles » et tentez de les rendre adaptables et modulables en fonction des termes du sujet.




III. La clé du designer : Construire des fiches et des outils de révision

« Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peut faire. » (Friedrich Nietzsche)

Au fil des mois, vous accumulerez des connaissances, des dates, des références... à en perdre la vue ! Rapidement, vous vous retrouverez perdu comme je l’ai été. Mais ne vous inquiétez pas, il y a des solutions !


Pour organiser vos pensées et vos prises de note, rien de mieux que d’établir des fiches de révision structurées et méthodiques.

Petite anecdote concernant la création et l’évolution de Capoucapeps : tout est parti de l’élaboration de ces fiches (cf fiches et ebooks de mon site). Cette histoire peut vous inspirer.

Les fiches et ebooks sont, avant toutes choses, des conceptions personnelles qui prennent forme après plusieurs années de travail. Le design que je leur ai attribué simplifie la lecture et accélère les révisions par une meilleure rétention. Le cerveau et les yeux retiennent davantage les références et les étapes méthodologiques grâce à des codes couleurs, à des tableaux, et à la façon dont sont structurés les paragraphes.


Des recherches scientifiques soulignent que le cerveau humain possède certaines sensibilités aux apprentissages, différents profils existent. Nous mémorisons mieux avec des couleurs, des images, des tableaux... autrement dit, des artefacts facilitant la rétention des informations (J-F Michel, Les 7 profils d’apprentissage, 2005)

Partant de mon expérience, je vous conseille de faire de même cette année. Essayez de structurer et d’organiser vos révisions afin de faciliter vos apprentissages. L’atteinte du CAPEPS sera d’autant plus simple.

Comment acquérir cette clé :

  • N’attendez pas d’accumuler vos connaissances pour établir des fiches de révision.

  • Organisez-vous dans l’élaboration de vos fiches le plus tôt possible afin d’accélérer le processus de rétention : vous gagnerez du temps.

  • Mettez de la forme dans vos fiches (tableaux, couleurs...)

  • Trouvez votre profil d’apprentissage : plutôt visuel, auditif... pourquoi établir des podcast pour retenir vos révisions avec du son ?




IV. La clé de l’assiduité : établir un planning de révision

« Dans la préparation à la bataille, j’ai toujours constaté que les plans sont inutiles, mais la planification est indispensable. » (Dwight D. Eisenhower)

L’objectif d’être organisé est de limiter les pertes de temps en gardant un œil déterminé vers son objectif final. L’organisation devient la base de toute réussite. En effet, chaque semaine, vous devrez réviser de nouveaux axes du programme du CAPEPS, selon la planification de votre université. Il est alors indispensable de créer une routine de travail et de la respecter.

Cette routine vous permettra de garder le cap sur votre objectif et d’aiguiser vos compétences pour vos écrits.


Pour avoir davantage de détail sur cette clé, parcourez l’onglet « Planning » sur Capoucapeps pour vous inspirer et créer une véritable routine de travail.

Ce contenu entièrement gratuit vous permettra de gagner du temps précieux et d’accélérer vos révisions en planifiant votre réussite, jour par jour.


Comment acquérir cette clé :

  • Trouvez votre horaire de « productivité » optimale.

  • Réalisez un petit objectif de travail par jour.

  • Naviguez sur l’onglet « Planning ».

  • Prenez le minuteur et fixez-vous une durée maximale d’une heure de révision afin de garder un niveau de concentration et de productivité suffisant.

  • Pensez à vous reposer pendant le week-end : la récupération fait partie de la préparation.




V. La clé de la persévérance : Écrire régulièrement

« Confronté à la roche, le ruisseau l’emporte toujours, non pas par la force, mais par la persévérance » (Confucius)

Écrire régulièrement n’est pas chose facile, je le sais, car je suis passé par là et j’y suis encore avec l’agrégation externe. Néanmoins, cette régularité est gage de réussite au CAPEPS.


Être régulier dans vos productions écrites (que ça soit en écrit 1 ou en écrit 2), vous permettra d’automatiser votre méthodologie et également d’affiner votre syntaxe (style d’écriture) sans passer trop de temps à y réfléchir.


En outre, s’exercer à écrire vous permet de vous imprégner des multiples références que vous avez accumulé, d’apprendre à les utiliser et à les modeler dans les devoirs du CAPEPS. Cela vous évitera le « copier-coller » dans votre copie qui sera repéré par le jury et aura une incidence négative sur votre note.


Lisez l’article « Les 7 erreurs à éviter aux écrits » : cela vous aidera grandement dans vos écrits au CAPEPS.


Comment acquérir cette clé :

  • Trouvez-vous un jour dédié à l’écriture et tenez jusqu’au bout.

  • Privilégiez l'écriture sur papier plutôt que sur ordinateur.

  • Réservez vous des plages horaires courtes afin de vous habituer à écrire sous contrainte temporelle (la spécificité des épreuves écrites l’exige)

  • Écrivez des étapes méthodologiques (définition, problématique...) afin de tenir la cadence entre révision et écriture.

  • Mélangez écriture et révision afin de gagner du temps : chacune de vos écritures peut vous permettre d’enrichir vos fiches de révision.




VI. La clé de l’abnégation : faites-vous corriger vos productions écrites

« Une erreur est un signe qu’il est temps d’apprendre quelque chose de nouveau, quelque chose que tu ne savais pas avant » (Robert Kiyosaki)

Cette clé est, pour moi, la plus difficile à acquérir : peu de candidats parviennent à l'acquérir. Elle demande abnégation et courage. La plupart des étudiants échouent car cette étape est lourde à encaisser psychologiquement.


La correction est essentielle pour tout bon capésien : les formateurs de votre université vous feront des retours structurés sur vos productions écrites. Il vous faudra alors analyser et comprendre la correction afin de progresser dans les étapes méthodologiques. En effet, vous devez vous faire corriger : vos introductions, vos blocs argumentaires et vos conclusions. Ce sera difficile car vous allez être confronté à des notes basses en début d’année. Vous penserez alors que le haut du bandeau de note est inatteignable.



Toutefois, le gouffre qui sépare un bandeau de note à un autre est étroit : il vous suffit d’un rien pour sauter de l’autre côté. Pour l’atteindre, il vous faudra écrire et être corrigé, maintes et maintes fois, tout en comprenant vos erreurs. Ne voyez pas votre note comme une fatalité, mais comme une chance d’apprendre et d’augmenter votre bandeau.


A l’école, l’erreur est parfois considérée comme mauvaise ; elle nous amène fatalement à de faibles résultats, à une pastille rouge, ou à de mauvaises notes. Comprenez que pour réussir le CAPEPS, il faudra déconstruire cet état d’esprit. Votre note, même basse, doit vous servir d’outil d’analyse et de progression. Souriez et voyez plutôt l’opportunité de grimper dans le bandeau suivant.


Néanmoins, je suis conscient que certains résultats peuvent être difficile à accepter pour la plupart des étudiants. En effet, malgré les corrections et leur abnégation, parfois la note ne monte pas. Par exemple, j’ai mis énormément de temps à atteindre un niveau de bandeau convenable. J’ai commencé début septembre-octobre avec des 5 / 6 pour finir en février (tout proche des écrits) avec des 10 / 11 sur 20. Malgré mes notes, je n’ai rien lâché. Lors de mes deux tentatives au concours du CAPEPS externe, j’ai toujours pu valider mes écrits.

In fine, courage et tenez la cadence en respectant votre planning de révision. Votre abnégation paiera.

Comment acquérir cette clé :

  • Prenez-vous un jour pour relire votre copie et analyser en profondeur les retours détaillés.

  • Reprenez votre corrigé et analysé votre production avec des camarades de promo pour avoir différents points de vue.

  • Rendez régulièrement des productions écrites par phase méthodologique (phase de définition, un bloc argumentaire) à vos formateurs afin d’affiner votre style d’écriture.

  • Ne vous concentrez pas sur la note finale. Concentrez-vous davantage sur vos erreurs et tenter de les comprendre et de les résoudre.




VII. La clé du méthodique : Imprégnez-vous d’une méthodologie puis personnalisez

« Il n’y a pas de méthode unique pour étudier les choses » (Aristote)

La méthodologie est un élément incontournable de votre réussite aux écrits du CAPEPS externe. La méthodologie de l’écrit est un plan d’action : elle détaille étape par étape ce que vous devez mettre en place dans votre copie pour comprendre et réussir l’écrit en question.

C’est votre garde-fou : ce qui va vous permettre d’analyser, de traiter et de vous repérer dans votre dissertation sans vous perdre.


La méthodologie est également un moyen de communication : être clair et concis pour permettre aux correcteurs de suivre aisément votre réflexion. La méthodologie est nécessaire pour se faire comprendre dans le traitement de votre sujet.



Chaque étape méthodologique doit être maîtrisée. Vous devez savoir quoi mettre dans chacune d’entre-elle afin d’être efficace dans votre écriture. Une fois ces étapes maîtrisées, vous pouvez vous éloigner de la méthodologie proposée par vos formateurs et finir par personnaliser la vôtre.


Mais pourquoi s’éloigner d’une méthodologie ? Ce n’est pas obligatoire, mais chacun à sa propre façon de rédiger. Trouvez votre meilleur style d’écriture. Veillez tout de même à ne pas vous éloigner des exigences du concours. Demandez l’avis et la confirmation de votre formateur afin de savoir si votre « chemin méthodologique » reste pertinent avec les attentes du CAPEPS.


Vous pouvez également me faire part de vos interrogations concernant votre méthodologie afin que je puisse vous aider à la développer.


Pour accélérer vos révisions, consultez la méthodologie des écrits et des oraux disponible sur le site de Capoucapeps dans l’onglet « Méthodologique » :


Comment acquérir cette clé :

  • Respectez une méthodologie pré-construite au début de votre formation afin de vous aider dans les différentes étapes-clés.

  • Automatisez chacune des étapes méthodologiques de l’écrit afin de les connaître sur le bout des doigts et accélérer l’élaboration de votre syntaxe.

  • Éloignez-vous progressivement de la méthodologie « classique », détachez-vous en et imprégnez-vous de la vôtre (facultatif).

  • Demandez à votre formateur si votre « chemin méthodologique » reste pertinent avec les attentes du CAPEPS.


Vous êtes parvenu jusqu’ici, vous êtes maintenant armé pour réussir le CAPEPS.

Chaque clé que vous avez débloqué vous permettra de mieux appréhender le CAPEPS.

Pour toutes questions, je reste disponible sur ma page Facebook et Instagram.




Le site et les articles vous plait ? Vous pouvez contribuer à le maintenir en vie.

Vous pouvez également contribuer au soutien du site pour quʼil puisse continuer à vivre et vous aidez dans votre aventure grâce à sa boutique.


Capoucapeps vit et continue dʼêtre présent, sans pub, grâce au soutien de plusieurs candidats qui achètent les fiches thématiques ou les fiches APSA.


Chaque petite contribution que vous lui offrez permet au site de se maintenir en vie sans pub et augmente vos chances de réussite au CAPEPS par des fiches concrètes et simples d'utilisation.

NE MANQUE RIEN : TOUTE L'ACTU DU CAPEPS EXTERNE DIRECTEMENT DANS TA BOITE MAIL

Abonne-toi dès maintenant pour recevoir par email les dernières informations du concours.

Une surprise t'attend après ton inscription :-)

MES ENGAGEMENTS

100% CONFORME OU REMBOURSÉ

Si la fiche ou la préparation ne correspond pas à la description, je vous rembourse en moins de 24h.

TÉLÉCHARGEMENT

INSTANTANÉ

Reçois immédiatement tes fichiers après ton paiement sur la page dédiée. Sans aucun frais de livraison.

DES AVIS AUTHENTIQUES

Des avis et des témoignages 

authentiques recueillis des candidats sur les fiches thématiques.

SERVICE CLIENT H24

Une réponse immédiate et une écoute personnelle pour vous accompagnez.

Paiement sécurisé

France

© 2020 - CapouCapeps - Tous droits réservés