top of page

10 erreurs à éviter aux écrits. Des conseils pour bannir le bandeau 1/2.

Dernière mise à jour : 23 sept. 2023

❌ L'une de ces erreurs peut t'empêcher d'aller à Vichy.


Dans cet article, je vais vous présenter les 10 erreurs à éviter pour descendre dans les fins fonds du bandeau de note. Ces erreurs ont été récoltées en m'appuyant sur les rapports de jury ainsi que de ma propre expérience.


1) La situation magique


« Mettre les élèves ensemble pour qu'ils apprennent à coopérer. » ; « Mettre les élèves en action pour qu'ils développent leur motricité » ; « Donner une tablette numérique dans les mains des élèves pour faire du TICE et développer les apprentissages. »


Une erreur qui peut vous faire perdre des points sont les situations magiques. Autrement dit, la situation coule de source, que cela va de soi sans condition particulière pour établir des apprentissages. Pour éviter de tomber dans les bas fonds des bandeaux, il faut éviter ce genre de réflexion. Dans mes fiches thématiques en écrit 2, j'appelle ça les « conditions pédagogiques ». C'est une étape indispensable dans une méthodologie.


La condition pédagogique est ce qui précède l'acquisition des apprentissages. Autrement dit, qu'il ne suffit pas de faire, pour apprendre, de dire pour que les élèves sachent ou de grouper les élèves pour qu'ils coopèrent.


Il est essentiel de comprendre que la simple mise à disposition d'outils ou de situations ne garantit pas l'apprentissage. Comme l'a dit Lev Vygotski « ce que l'enfant est en mesure de faire aujourd'hui avec l'aide des adultes, il pourra l'accomplir seul demain. » (Analyse paidologique du processus pédagogique, 1933)


Il faut mettre en place plusieurs conditions pédagogiques :

  • Des outils pédagogiques,

  • Des méthodes de fonctionnement,

  • Un langage particulier pour faire apprendre.


L'élève est une « table rase » (J. Locke, Pensées sur l’éducation, 1693) sur laquelle il est nécessaire d'écrire chaque introduction du chapitre pour qu'il évolue (une conception ancienne de l'éducation qu'il faut éviter d'injecter dans une copie tout de même, merci Nicolas pour cette précision).


Bref, rien de telle qu'une illustration pour vous faire comprendre l'erreur. Les élèves n'ayant auparavant jamais utilisés un logiciel sur une tablette numérique, ne savent pas comment s'en servir. Il faut lui apprendre, réserver du temps pédagogique pour qu'ils sachent comment l'utiliser ou la programmer pour récolter des données, etc.

  • Conseil pour réussir : De ce fait, après avoir annoncé votre idée principale, faite une légère nuance : montrer que vous allez prendre du temps pour établir cette condition préalable. De ce fait, vous monterez dans les bandeaux de note, car vous faites preuve d'une réelle réflexion à l'égard des étapes d'apprentissage de l'élève.


2) Ne pas être explicite dans votre illustration


« Tu n'es pas assez explicite dans tes exemples » (Mon formateur, bandeau 2, 2018).


Encore un 7/20, STOP ! C'est sans doute à cause de cette erreur très récurrente que vous en êtes encore à ce niveau-là. Chaque mot-clé ou idées doivent devenir explicite dans votre illustration.


C'est ce qui va rendre votre idée « vivante » dans une classe face à des élèves. Par exemple, nous parlons de « performance du dedans » (J. Saury, 2014) comme idée majeure, mais comment cette idée peut-elle se rendre concrète dans votre illustration en tennis de table ? Comment cette « performance du dedans » peut-elle s'incarner dans une leçon d'EPS ?

  • Conseil pour réussir : Creusez jusqu'au bout pour démontrer comment les mots clés s'incarnent dans votre activité. Montrez comment se traduit le mot-clé dans l'activité traitée.


3) Votre problématique, faites les liens !


« Si j'avais une heure pour résoudre un problème, je prendrais 55 minutes à réfléchir au problème et 5 minutes à penser aux solutions » (Albert Einstein)


Problématique au top, les mots-clés sont là, vous éclairez un enjeu professionnel etc. Vous êtes bien parti. Toutefois, aucun lien n'est fait dans votre argumentation, illustration et conclusion. Ce type d'erreur peut vous faire descendre d'un bandeau de note, car les liens entre votre problématique et le sujet n'est pas explicite.


La problématique n'est pas une simple question ou une affirmation posée en début de rédaction. Elle est le fil conducteur de votre argumentation.


C'est dommage... Vous avez mis le doigt sur quelque chose de très intéressant, mais sans l'expliciter, le rendre concret et palpable dans votre argumentation.

  • Conseil pour réussir : Revenez sans cesse à votre problématique dans votre méthodologie. Par exemple, réexpliciter en fin d'illustration les liens possibles de votre enjeu professionnel (problématique).


4) Oublier de traiter un des mots-clés / adverbes


Aïe... Dans la précipitation dans l'analyse du sujet, cela arrive de nombreuses fois. Oublier un mot clé, c'est assuré un traitement incomplet du sujet, donc un bandeau 2- (entre 6 et 8). Ne vous précipitez pas. Gardez votre calme et votre sang froid lorsque vous apercevez le sujet. Repérez chaque mot-clé majeur (compétences, difficultés, planifier, évaluer, etc.) Également, les mots-clés mineurs (« suffisamment », « témoigne », « reflète » etc.) doivent être questionnés. Dites-vous que chaque adverbe n'est pas posé au hasard : on veut vous mener vers une réflexion.

  • Conseil pour réussir : Gardez-vous 5 minutes pour uniquement regarder le sujet, le répéter dans votre tête, l'assimiler. Surlignez les mots clés avec des couleurs pour les identifier et les marquer dans votre tête.


5) Le hors-sujet


Vous êtes passé à côté du sujet. Dans le même cas que celui précédemment, la précipitation peut causer cette erreur.

  • Conseil pour réussir : Prenez votre temps au début lors de l'analyse du sujet. Vous y aurez beaucoup plus à y gagner. Toutefois, malgré la pression temporelle, il vous faudra travailler cette étape méthodologique. Bossez également vos brouillons : vous devez savoir comment les organiser sur la table ainsi que de savoir quoi mettre sur chacune des feuilles.


6) Copie non complète


Le hors-sujet est souvent le résultat d'une lecture trop rapide ou superficielle du sujet, ou d'une méconnaissance des attentes. Il est essentiel de prendre le temps de bien comprendre la question posée, de la relire, et de structurer sa pensée avant de se lancer dans la rédaction.


Vous pouvez faire la copie la plus parfaite jusqu'au dernier bloc argumentaire, si la conclusion est incomplète ou non écrite, si vous oubliez de mentionner et de traiter une partie, c'est bandeau 1.

  • Conseil pour réussir : Laissez-vous un temps pour finir votre conclusion (environ 10 minutes). En ce sens, préparez-vous une feuille « garde-fou » qui détaille chaque étape de votre méthodologie pour ne rien manquer. Par précipitation, on peut très vite oublier quelques choses...


7) Mise en danger des élèves


*Alarme*. Oui ça peut arriver. En escalade par exemple, si vous faites grimper les élèves à la 1ère séance sans dispositif ou protocole de sécurité établit... Le correcteur risque de mal comprendre, voir ne pas chercher du tout à chercher comprendre le pourquoi.


❌ C'est bandeau 1 direct, rendez-vous l'année prochaine pour le CAPEPS.


La sécurité des élèves est primordiale dans tout contexte éducatif, et encore plus lorsqu'il s'agit d'activités physiques ou potentiellement dangereuses. Si vous négligez cet aspect dans votre écrit, non seulement vous donnez l'impression de manquer de professionnalisme, mais vous montrez également une méconnaissance des responsabilités fondamentales de l'enseignant.


La sécurité n'est pas un détail, c'est une priorité. Sans elle, aucun apprentissage ne peut avoir lieu dans de bonnes conditions.


  • Conseil pour réussir : Veillez à bien regarder le contexte que l'on vous donne lors de la prise en main du sujet. Des informations sur les élèves, la leçon etc. peuvent donner des pistes de réflexion et des zones rouges. Dans ce cas-là n'hésitez pas à l'écrire pour fortifier votre idée et montrer que vous êtes quelqu'un de soucieux de la sécurité des élèves.


8) Des références, des idées, oui... mais sans lien avec le sujet


« Les développements sont organisés comme des suites d’idées souvent non référencées et ne présentant pas de logiques argumentaires. » (Rapport du jury, 2018). Oublier ou/et écarter un mot clé dans votre idée peut être fatale puisqu'elle vous amène à traiter le sujet de manière partielle. Traduction, vous baissez d'un niveau dans le bandeau de note. Vous aurez l'impression de vous répéter, mais il le faut pour guider un maximum le correcteur.

  • Conseil pour réussir : A chaque partie, pour chaque idée annoncée, tous les mots clés doivent apparaître. Répétez sans cesse les mots-clés pour vous forcer à rester dans les clous.


9) Et le moteur ?! Pour quelles transformations attendues ?


Nous sommes avant tout, des enseignants d'EPS. L'un de nos objectifs principaux est de développer la motricité des élèves. Une erreur dans ma promo était qu'on était tous principalement centrés sur des apprentissages méthodologiques et sociaux dans nos arguments.


On voyait très peu les élèves évolués en termes de motricité. Certes, les apprentissages sociaux et méthodologiques, c'est bien, mais ils doivent contribuer vers une amélioration de la motricité.

  • Conseil pour réussir : C'est pourquoi, en début d'argument, lorsque vous annoncez votre illustration, montrer quel objectif moteur vous travaillez : « A titre d'exemple, pour travailler la jambe d'attaque avec les élèves en course de haies... ». Montrez également les transformations motrices des élèves en fin d'illustration. Vous pouvez tourner la phrase suivante : « À l'aide de cette stratégie pédagogique, les élèves sont passés de... à... »


10) Les fautes d'orthographe, la conjugaison et la syntaxe


« Le degré de maitrise de la langue est nettement insuffisant que ce soit au niveau syntaxique ou grammatical et ne saurait satisfaire aux exigences d’un concours de recrutement catégorie A de la fonction public d’état » (Rapport du Jury, 2018).


Cadre A de la fonction publique, nous devons être exemplaires sur l'orthographe. Je ne suis pas le mieux placé pour dire ça, mais un conseil, entraînez-vous sur ce point. Il est très facile de perdre 2 à 3 points sur notre note à cause de nombreuses fautes d'orthographe.


Également, une écriture illisible et incompréhensible dans sa forme ne met pas le correcteur dans son meilleur mood.

  • Conseil pour réussir : En ce sens, gardez toujours 10 minutes pour vous relire après la conclusion. Petite astuce, lisez votre copie en partant de la fin et en lisant à l'envers. Vous serez moins focus sur l'effet d'une lecture simple et précipitée.


Bonus) L'expresso


Blague à part, renverser du café sur votre brouillon ou votre copie... C'est terminé, rendez-vous l'année prochaine. C'est bête, mais ça arrive. Le blanco ne fonctionne pas avec le café.

  • Conseil pour réussir : Prenez plutôt un thermos plutôt que le verre en plastique que vous avez eu en machine. Nous ne sommes jamais à l'abri d'un faux mouvement...


 

Décolle vers le bandeau 4

Obtiens des fiches sur mesure pour réussir le CAPEPS



1 981 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page