top of page

Comment organiser ses brouillons à l'oral de leçon ?

Dernière mise à jour : 29 mai 2023

Chers capésiens,


L'épreuve de l'oral de leçon au CAPEPS externe est un obstacle difficile à surmonter. Sous contrainte de temps, il est difficile en 3 heures de préparation, de préparer clairement son exposé. Comment simplifiez votre organisation afin de gagner du temps ?



Les brouillons deviennent vos seuls amis durant cette période acculée dans les cordes.


Toutefois, il faut savoir les organiser pour gagner du temps et fluidifier votre préparation. En effet, on peut vite s'y perdre. L'objectif est de créer un automatisme pour « dégainer » rapidement notre brouillon dans le but de savoir quoi mettre sur la feuille à ce moment de notre préparation. Les brouillons sont également une arme redoutable en cas de questions "juteuses". Préparez vos armes capésiens !


Dans cet article, vous serez formé à :

  • Gagner en confiance lors de la préparation de l'oral de leçon

  • Organiser chaque feuille de brouillon pour moins se perdre.

  • Gagner du temps dans votre préparation

  • Fluidifier votre méthodologie de l'oral de leçon

  • Éclaircir votre communication avec le jury


 


1) Analyser les données utiles aux éléments du sujet


On ne perd pas de temps ! Une fois que vous avez les éléments sous les yeux, l'objectif est de filtrer les informations du dossier.


1. Avoir sous les yeux les éléments a) Élément 1 b) Élément 2

2. Construisez vos fiches « recueil de donnée » a) Analyse « vidéo » ➢ Motrice ( + et - ) • Avec sa grille d'analyse personnelle

• Distinguez plusieurs profils d'élèves ➢ Méthodologique et sociale ( + et - ) • Sur la vidéo, les élèves sont-ils décrit comme dans le dossier ? • Ce faire un premier avis visuel

b) Analyse « dossier » ➢ Motricité ? • Ce que l'enseignant à souligné dans la leçon ➢ Méthodologique et sociale ? • Lire le dossier sur les caractéristiques des élèves



2) Définir les éléments du sujet

a) Définir l'élément 1 puis l'élément 2 ➢ Définition large (si possible référencé) ➢ Définir au regard de l'EPS ➢ Définition contextualisée • par rapport à ce qu'on a analysé en amont

b) Mettre en tension les termes ➢ Amener de la complexité à la définition ➢ L'élément 1 peut freiner l'accès à l'élément 2, ou vice versa...

➢ Pour créer une problématique


[SUPPRESSION DU PFD] Dû au nouveau programme, le PFD (projet de formation disciplinaire) a été supprimé de la carte. À la place, remplacez-le par votre objectif de leçon. Il doit être votre fil rouge tout au long de votre oral. L'objectif de leçon répond aux deux éléments et prend en compte les caractéristiques de vos élèves.




3) Construire son objectif de leçon

(Cette feuille est à montrer sous les yeux du jury)


L'objectif de leçon est désormais le cœur de votre oral. Il doit être précis, simple et adapté aux élèves que vous avez dans le dossier.


a) Le donner face au jury pour qu'il puisse avoir un regard constant dessus dans le but de faciliter notre communication.


Exemple en natation :

Objectif de leçon : S'équilibrer sur l'eau en prenant de l'information sur soi



4) Justifier son objectif de leçon


Au CAPEPS, l'oral de leçon est une épreuve de justification. Vous ne justifiez pas ce que vous dites ? Direction le bandeau 2.

a) Par rapport aux élèves


C'est essentiel de garder à l'esprit que l'objectif central de l'enseignement est d'améliorer la performance et la compréhension des élèves. Ainsi, la justification des choix pédagogiques en lien avec les capacités, besoins, intérêts et niveaux des élèves est primordiale. Vous devez démontrer comment votre enseignement s'adaptera aux différents niveaux d'habileté de vos élèves, comment vous prévoyez de différencier votre enseignement et comment vous motiverez les élèves à s'engager dans l'apprentissage. Vous pouvez parler des méthodes que vous utiliserez pour évaluer leurs progrès et pour vous assurer qu'ils atteignent les objectifs de la leçon. Ca sera le chapitre suivant (les stratégies d'intervention)

b) Par rapport au projet d'EPS/établissement


Votre enseignement doit également s'inscrire dans le cadre plus large du projet pédagogique de l'EPS et du projet d'établissement. Il est donc crucial de justifier comment votre enseignement soutiendra ces objectifs globaux. Par exemple, si le projet d'EPS est axé sur l'amélioration de la santé et du bien-être des élèves, vous pourriez discuter de la manière dont vos leçons contribueront à cela, peut-être en encourageant l'activité physique régulière ou en enseignant des habitudes de vie saines. De même, si le projet d'établissement met l'accent sur le développement des compétences de leadership des élèves, vous pourriez expliquer comment vos leçons favoriseront ces compétences, par exemple en offrant des opportunités de leadership aux élèves lors des activités de classe.

c) Par rapport au programme (AFL, domaine du socle...)


Enfin, votre enseignement doit se conformer aux exigences du programme, qui comprend à la fois les compétences spécifiques à l'EPS et les compétences transversales telles que celles énumérées dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Lorsque vous justifiez votre enseignement par rapport au programme, vous devez expliquer comment vos leçons aideront les élèves à atteindre ces objectifs d'apprentissage. Par exemple, vous pourriez discuter de la manière dont vous intégrerez les domaines du socle commun dans vos leçons pour évaluer les progrès des élèves et adapter votre enseignement en conséquence, ou comment vos leçons aideront à développer des compétences clés comme la coopération, la résolution de problèmes ou l'autonomie.


Ici encore remplacer le PFD, par l'objectif de leçon 👇



5) Établir des stratégies d'intervention (référencées si possible)


Les stratégies d'intervention sont les moyens pédagogiques mis en œuvre par l'enseignant d'EPS pour extraire un apprentissage futur de ses situations. Utilisez les références de vos écrits, ça apporte un grain de connaissances scientifiques que le jury peut particulièrement apprécié. Ils peut s'appuyer sur différentes catégories de stratégies :

  • Le groupement

  • Les ateliers

  • L'environnement

  • Le matériel

  • Les fiches

  • ...

a) Stratégie n°1 ➢ Pourquoi pour ces élèves ?

➢ Prendre une caractéristique "levier" pour établir la stratégie.

Exemple : Les élèves savent coopérer entre eux.

Stratégie d'intervention possible : Tutorat / Tutoré (Darnis & Lafont, « Carrefour de l'Education », 2008)

b) Stratégie n°2 ➢ Pourquoi pour ces élèves ?

➢ Prendre une caractéristique "besoin" pour établir la stratégie

Exemple : Les élèves manquent d'autonomie

Stratégie d'intervention possible : _____________ (à vous de voir !)


c) Possible de rajouter une 3ème stratégie



6) Identification des profils/caractéristiques des élèves


Pour enseigner efficacement, il est impératif de comprendre les différents profils et caractéristiques de nos élèves. Chaque classe est unique et chaque élève apporte son ensemble distinct de compétences, de besoins, de styles d'apprentissage, d'intérêts et de niveaux d'aptitude physique. C'est pourquoi, en tant qu'enseignant, nous devons être conscients de ces différences pour adapter notre enseignement à chaque élève et ainsi favoriser un apprentissage efficace.


Dans le contexte de l'éducation physique, la connaissance des caractéristiques des élèves est particulièrement importante. Les différences de capacité physique, de coordination motrice, de motivation ou d'expérience dans certains sports ou activités peuvent avoir un impact significatif sur la participation des élèves et leur progression.

a) Reprendre « brouillon 1 », puis revoir la vidéo

b) Profil 1 ➢ Hypothèse motrice, affective... c) Profil 2 ➢ Hypothèse informationnelle, cognitive...


d) Prioriser un problème majeur

➢ Faire le choix d'une hypothèse à prioriser plutôt que d'autres

➢ Adapter votre choix selon votre PFD et les caractéristiques des élèves


d) Souligner les acquis

➢ Les élèves ne partent pas de "rien". Ils savent faire des choses.



7) Transformations motrices et méthodologiques & sociales


Les transformations motrices sont liées à l'évolution des compétences physiques de l'élève, que ce soit en termes de force, de coordination, d'endurance, d'équilibre, de souplesse ou de précision. L'apprentissage d'une activité physique permet aux élèves d'améliorer leurs habiletés motrices, et par extension, leur santé et leur bien-être.


Parallèlement, les transformations méthodologiques se rapportent à l'acquisition de stratégies d'apprentissage, de résolution de problèmes et de réflexion critique. Par exemple, un élève apprendra à planifier ses actions, à s'auto-évaluer, à s'adapter à des situations nouvelles et complexes, et à tirer des enseignements de ses échecs et de ses succès.


a) Montrer où est-ce que vous souhaitez amener l'élève, ce que vous visez en terme de transformations.


  • Montrez les transformations attendues sur une feuille à part : Vous devez systématiquement guider le jury dans vos explications et justifications. Afin de les guider plus aisément dans votre exposé, affichez vos transformations attendues de manière claires et précises sur une feuille à part devant eux.

  • Schématisez simplement les transformations motrices : Par exemple lors de mon entretien en pentabond, pour montrer un cloche prédominant sur les autres bonds qui provoquait un écrasement au sol, j'ai schématisé des bonds irréguliers à des bonds équilibrés sous forme d'oscillation pour montrer la hauteur que prenait le centre de gravité par rapport à un point donné sur la vidéo. Prenons un autre exemple, en rubgy cette fois (sport co de manière générale), pourquoi pas schématiser (sur une vue d'en haut) l'organisation collective avant... (jeu groupé en grappe) vers une recherche de jeu déployé.

« Une organisation collective groupée, en grappe... vers une recherche de jeu en déployé pour monter plus rapidement la balle »

« Une foulée bondissante avec un genou bas avec une faible extension de la jambe d'impulsion... à une foulée bondissante avec un genou haut qui tracte vers l'avant et une jambe d'impulsion en extension complète »


  • Faite un choix moteur: N'hésitez pas entre deux ou trois transformations motrices. Faites un choix clair et précis. Zoomez sur une transformation motrice que vous pourrez détailler, expliciter et justifiez. Évitez une "EPS zapping" (J-L. Ubaldi, 2007)



7) Montrer l'architecture de votre séance au jury

(Cette feuille est à montrer sous les yeux du jury)

Montrer l'architecture de votre séance à l'oral est un aspect essentiel de l'épreuve du CAPEPS pour plusieurs raisons :

  1. Clarifie votre planification : Présenter l'architecture de votre séance permet au jury de comprendre clairement comment vous avez planifié votre leçon, quels objectifs vous vous êtes fixés et comment vous prévoyez de les atteindre. Il offre une vue d'ensemble de la progression de la leçon, de l'activité d'introduction aux tâches principales et à l'évaluation finale.

  2. Démontre votre compétence pédagogique : Une séance bien structurée témoigne de votre compétence en tant qu'enseignant. Elle montre que vous êtes capable de planifier et d'organiser efficacement une leçon, que vous avez une bonne compréhension des exigences pédagogiques et que vous êtes capable d'adapter votre enseignement aux besoins de vos élèves.

  3. Facilite le suivi de votre présentation : Lors de votre exposé oral, le jury peut se référer à l'architecture de votre séance pour mieux suivre votre présentation. Cela permet au jury de se concentrer sur ce que vous dites plutôt que de tenter de comprendre le déroulement de la leçon.

  4. Permet une évaluation plus précise : En voyant clairement la structure de votre séance, le jury sera en mesure d'évaluer plus précisément si votre planification est alignée sur les objectifs de la leçon, si elle est adaptée au niveau et aux besoins de vos élèves, et si elle s'inscrit dans le cadre du projet d'EPS et du programme.



a) Prise en main de la classe : Cette phase est cruciale pour établir un environnement d'apprentissage positif. Dès l'entrée dans la salle, je m'assurerai de saluer chaque élève pour établir une connexion personnelle. Ensuite, je clarifierai les attentes comportementales pour la leçon et j'expliquerai clairement les consignes. De plus, pour aider les élèves à connecter l'apprentissage d'aujourd'hui à celui des séances précédentes, je ferai un rapide bilan de la dernière séance, soulignant ce qui a bien fonctionné et ce que nous devons améliorer.


b) Échauffement : L'échauffement est une phase essentielle pour préparer physiquement et mentalement les élèves à l'activité. Je prévois de le structurer en deux parties : une première partie d'échauffement général où les élèves pourront faire des exercices d'échauffement de base pour augmenter leur rythme cardiaque, et une deuxième partie plus spécifique où les élèves effectueront des exercices liés à l'activité principale de la leçon.


c) Situations d'apprentissage : J'envisage d'implémenter deux situations d'apprentissage. La première pourrait être une situation d'entrée par le match pour motiver les élèves et les mettre en condition. Ensuite, j'organiserai une situation d'apprentissage plus structurée pour approfondir une compétence spécifique. Cette combinaison permettra aux élèves de comprendre l'importance de la compétence en contexte réel avant de se concentrer sur son amélioration.


d) Bilan de séance : À la fin de la séance, je prévois de faire un bilan de séance avec les élèves. Nous récapitulerons ensemble ce qui a été fait pendant la leçon, les compétences qui ont été travaillées et les progrès réalisés. C'est également un moment précieux pour recueillir les réactions des élèves sur la séance et pour valoriser leurs efforts. Enfin, je donnerai un aperçu des objectifs de la prochaine séance pour garder les élèves engagés dans leur apprentissage à long terme.




8) Échauffement et situations d'apprentissage


Expliquer clairement et présenter efficacement la situation d'échauffement et d'apprentissage à un jury lors de l'épreuve orale du CAPEPS est d'une grande importance. Présenter une situation d'apprentissage claire et détaillée montre au jury votre capacité à planifier et à organiser l'enseignement. Cela met en évidence votre compréhension des objectifs d'apprentissage, des méthodes d'enseignement appropriées et de l'adaptation aux besoins individuels des élèves.


a) Continuité et rupture avec l'enseignant ?

➢ Ce que vous comptez garder comme moyen pédagogique déjà utilisé par l'enseignant

➢ Entrer en rupture avec l'enseignant si un moyen pédagogique mis en oeuvre par ce dernier ne réponds pas à votre objectif de leçon ou par rapport à ce que vous avez vu sur la vidéo.

b) Échauffement

➢ Expliquez simplement au jury comment est-ce que vous allez prendre votre classe en main (dès l'entrée dans la salle, explication des consignes, bilan de dernière séance...)

c) Situations d'apprentissage

➢ Justifiez chaque étape/paramètre de votre situation avec votre PFD.




9) Créer des fiches d'observation et atelier pour le jury


Construire des fiches d'observation et des ateliers pour le jury lors de l'oral du CAPEPS est important pour plusieurs raisons.

  • Démonstration de compétences pédagogiques : Les fiches d'observation et les ateliers témoignent de votre aptitude à planifier et à structurer une séance d'EPS de manière cohérente et réfléchie. Elles illustrent votre capacité à penser de façon détaillée les différentes étapes de l'apprentissage, à anticiper les problèmes potentiels et à prévoir des stratégies d'adaptation.

  • Clarté de la communication : Les fiches d'observation et les ateliers permettent de communiquer de façon claire et explicite vos intentions pédagogiques, les objectifs d'apprentissage de la séance et les moyens que vous comptez mettre en œuvre pour les atteindre. Elles facilitent la compréhension du jury et leur permettent de suivre votre raisonnement.


a) Dans la partie atelier

➢ Montrez comment vos ateliers vont "tourner" avec vos élèves afin de donner un visuel au jury

Zoomer ensuite sur UN ATELIER, pas la peine d'expliquer l'ensemble = perte de temps immense.

b) La fiche d'observation

➢ Important à donner et à la faire interagir avec le jury pour montrer ce que le coach / l'élève doit observer.




10) Ce que les élèves ont appris durant la séance


L'importance de cette étape ne peut être surestimée. Faire un bilan des acquisitions des élèves permet non seulement à ces derniers de consolider leurs acquis et de comprendre leur progression, mais aussi à l'enseignant d'ajuster ses futures leçons en fonction des observations faites.



11) Diachronique et synchronique : créer des perspectives d'enseignement


Pour appréhender de façon approfondie le processus d'apprentissage en Éducation Physique et Sportive (EPS) et sa pédagogie, il est indispensable d'adopter à la fois une perspective diachronique et une perspective synchronique. Ces deux approches complémentaires permettent d'analyser et de comprendre l'enseignement et l'apprentissage de l'EPS sous différents angles, enrichissant ainsi notre capacité à concevoir, à mettre en œuvre et à évaluer efficacement les séances d'EPS. Voyons comment cela s'applique dans le cadre de l'épreuve du CAPEPS.



  • Perspective diachronique en EPS

Il s'agit de suivre le parcours éducatif de l'élève en EPS. Cela inclut la leçon individuelle, le cycle d'apprentissage, l'année scolaire, les cycles de formation, et les liaisons entre différents cycles et niveaux d'enseignement.


  • Perspective synchronique en EPS

Cela se rapporte à la manière dont l'EPS contribue au parcours éducatif général de l'élève dans l'établissement. Cela prend en compte le contexte local, le projet d'établissement, l'interdisciplinarité, le socle commun, les dispositifs spéciaux, et les trois parcours éducatifs : citoyen, d'avenir et culturel.




Voilà pour mes brouillons ! N'hésitez pas à me posez des questions concernant la méthodologie de l'oral de leçon, je répondrai au plus vite !


Courage pour la suite chers capésiens.


Sonny

1 553 vues

Opmerkingen


bottom of page