Les 7 erreurs à éviter ❌ à lʼoral de leçon

Mis à jour : août 3

Bannissez le bandeau 1. Faites place au bandeau 4 ✅


Bonjour capésien/nes !


Vous préparez les oraux ? Vous avez eu vos écrits ? vous êtes au bon endroit.

Dans cet article, vous trouverez les 7 erreurs les plus courantes à lʼoral de leçon. À ne pas reproduire bien entendu... sauf si avez lʼintention de juste faire un voyage à Vichy pour une petite récupération balnéaire.


Pourquoi lire cet article ? Quelles sont les plus-values ?

  • Connaître les erreurs les plus courantes à lʼoral de leçon.

  • Anticiper les détails qui peuvent vous faire descendre de plusieurs bandeaux de note.

  • Modifier et peaufiner votre méthodologie à lʼoral de leçon en fonction des erreurs rencontrées.

  • Augmenter son niveau de bandeau : dépassez votre potentiel à lʼoral.

  • Etre plus à lʼaise à lʼoral. Prendre conscience des erreurs pour être plus performant le jour J de lʼoral.


1) La situation « magique »

Alors ça, cʼest lʼerreur de beaucoup de candidats. Jʼen ai fait également partie.

Cette erreur est la même explicitée dans mon article « 10 erreurs aux écrits ». Un exemple pour que ça soit plus explicite pour vous : en danse, avec mes formateurs, on appelait ça « la magie des inducteurs ». Autrement dit, il suffisait de donner aux élèves des mots, des verbes dʼactions pour quʼils développent leur motricité. NON ! Cʼest une erreur fatale pour votre bandeau.


Quʼest-ce quʼil faut faire alors docteur ? Il faut tout simplement : expliciter ce que vous allez dire aux élèves, quelles transformations motrices ils vont atteindre avec ces inducteurs que vous proposez. Zoomez sur un inducteur et montrer :

  • Quʼest-ce que vous allez dire aux élèves pour quʼils puissent développer leur motricité ?

  • Quelles transformations motrices les élèves vont-ils atteindre à lʼaide de lʼinducteur proposé

  • Quels liens faites-vous entre votre inducteur et votre projet de formation disciplinaire (PFD) ?

Vous lʼaurez compris, rien nʼest magique, tout ce qui va de soi ne lʼest pas : lʼapprentissage est une étape longue et complexe à mettre en place. Certes, il peut y avoir des apprentissages spontanés en proposant une organisation pédagogique spécifique, mais il faut lʼexpliquer au jury et détailler le processus.


2) Les éléments / axes proposés, sans contextualisation et lien avec votre (PFD)

Après avoir défini les deux éléments du sujet, vous découlez progressivement sur une proposition de projet de formation disciplinaire. Toutefois, les candidats manquent de clarté dans leur contextualisation. En ce sens, lʼimpact est catastrophique : ça provoque une « réaction en chaîne » où tout ce que vous allez proposer par la suite manquera de lien avec votre PFD.


Prenez votre temps lorsque vous définissez et contextualisez. Définissez de la même manière quand écrit 2 : du général vers du plus précis, du contexte, de la vidéo, dʼun élève. Par exemple, sur un axe sur « des élèves attentistes et consommateurs face aux apprentissages », il faudra tout dʼabord définir ce quʼest un « élève attentiste » et un « élève consommateur ». Puis, regarder dans le contexte papier des liens possibles avec cet axe : lʼétablissement pointe t-il des élèves passifs à lʼégard des apprentissages ?


Enfin, analyser sur la vidéo les signes qui mettent en évidence des liens avec cet axe. Je ferai très prochainement un article de blog sur « les 5 étapes indispensables à savoir pour élaborer et proposer un projet de formation disciplinaire ».


3) Objectif de leçon et situation dʼapprentissage complexe, sans lien explicite avec votre PFD

Souvenez-vous, je vous avais dit de prendre votre temps sur la construction de votre PFD... vous allez vite comprendre davantage les conséquences ici. Oui en effet, un manque explicite de lien avec votre PFD est fatal.


Dans cette épreuve, il faut sans cesse justifier tout ce que vous proposez. Ici, lʼerreur peut également se trouver dans votre situation dʼapprentissage. Un manque clair de lien, de pertinence pour ces élèves peut vite se faire ressentir par le jury. Un PFD mal orienté dès le début, amène à une situation faussée. Vous devez le justifiez dès votre échauffement et vous posez la question : « en quoi mon échauffement répond à mon PFD ? ». Idem pour lʼensemble de la situation.


Revenons à nos élèves attentistes et consommateurs face aux apprentissages, si vous proposez un objectif de leçon et une situation qui ne répond pas à leur besoin (donc au PFD), le jury peut vite revenir sur votre cohérence et la pertinence de vos choix. Et là... il faut s'accrocher pour réussir à le défendre. Normalement, vous le sentez lorsqu'il y a un problème lors de l'entretien, le jury reste longtemps sur le même champ de questionnement.


Petite astuce, découpez votre brouillon en deux colonnes. Une première colonne où vous écrivez les détails de votre situation (but, organisation, consignes, critères, etc.). Une deuxième colonne où vous mettrez en évidence les liens possibles entre votre PFD et chaque points de votre situation. Par exemple, lʼorganisation que vous proposez doit montrer une réponse claire et explicite à votre PFD.



4) La mise en danger des élèves

Un formateur agrégé, nous a expliqué quʼune fois, un candidat avait proposé en première séance dʼescalade, de travailler le « apprendre à chuter » pour surmonter un problème affectif. Une légende raconte quʼil nʼest plus jamais revenu à Vichy.


La sécurité ne pardonne pas ici.


Petite astuce méthodologique, dans les activités à risques comme lʼescalade ou la course dʼorientation, insérer un point « sécurité » dans votre situation dʼapprentissage. Souvent, les jurys reviennent sur la sécurité s’ils sentent quʼil peut y avoir danger. Ça sent le roussi si, durant lʼentretien, ils vous questionnent longuement sur ce point...

Également, vous devez savoir où en sont les élèves en termes de sécurité dans lʼactivité proposée. Par exemple, en escalade, posez-vous plusieurs interrogations :

  • Où en sont les élèves actuellement en termes de sécurité ?

  • En escalade, quel niveau possède les élèves actuellement ?

  • A quelle séance les élèves sont-ils ?

  • Les élèves maîtrisent-ils les gestes du « 5 temps » ?

Sur les premières séances, il est indispensable de construire une sécurité active / passive chez nos élèves. En fonction de ce que vous voyez dans les bilans de leçon (qui se trouvera dans le dossier contexte), il faudra proposer une intervention spécifique sur la sécurité. Cʼest indispensable pour montrer au jury que vous prenez en compte lʼintervention de votre collègue à la vidéo. Cette vision est appréciée par le jury.


5) Image et langage utilisés devant le jury

Dans le même discours que mon article précédent sur les 10 erreurs aux écrits, vous postulez à être cadre A de la fonction publique. Votre image et votre langage doit sans fautes de conjugaison et sans tache (je ne parle pas de ce qui peut y avoir sur votre chemise). Sortir un « merd... » ou un « put... » plusieurs fois pendant votre exposé ou durant lʼentretien, peut être mal apprécié par le jury.


Jʼai également déjà fais un article sur la posture à adopter face au jury durant lʼoral de leçon. Jetez un œil pour comprendre mon message.


Surveillez votre posture : ne vous affalez pas sur votre chaise, surveillez vos mimiques face au jury. Ça peut facilement agacer. Dites-vous que vous passez un entretien dʼembauche et quʼil faudra vendre « le truc » au maximum. Soyez fiers de ce que vous allez présenter, peu importe le résultat. Un manque de confiance en soi se fera vite ressentir durant votre exposé.


6) Lʼabsence de différenciation dans votre exposé

« Faire réussir tous les élèves ». Cet objectif de lʼEPS est une condition indispensable pour réussir également votre oral. Un candidat qui ne différencie pas durant son oral est un candidat qui ne montera pas dans le bandeau de note.


En ce sens, dans votre méthodologie, vous devez ajouter une étape où vous montrerez au jury que vous prenez bien en compte lʼensemble des différents profils dʼélèves (surpoids, SEGPA, ULIS, déficit cognitif ou de motricité).


Personnellement, cette étape se déroulait lors de mon analyse vidéo. Sous forme de tableau, je différenciais deux profils dʼélève, puis je catégorisais un autre profil que je nommais « vigilance ». Ce dernier me permettait de noter des caractéristiques plus complexe dʼélèves en situation d’handicap ou autre que vous avez repéré dans le contexte où sur la vidéo. En ce sens, créer cette étape méthodologique dans votre exposé montre au jury que vous différenciez et prenez en compte lʼensemble des caractéristiques des élèves, élément indispensable pour atteindre le bandeau 4.


7) Mais où est lʼenseignant dʼEPS ?

Après de nombreuses situations, le jury le cherche toujours...


Une erreur récurrente qui apparaît souvent dans le rapport du jury : la place et le rôle de lʼenseignant au sein de la séance. À croire que les élèves sont autonomes et que la situation « tourne » toute seule. On ne sait pas où est-ce qu'il se situe pendant la situation, lorsquʼil donne les consignes ou les feedback aux élèves. Il ne faut pas donner cette impression là. Il est nécessaire, pendant votre exposé, de montrer clairement votre intervention à lʼintérieur de la leçon.


Comment faire pour dépasser ce problème ?


Premièrement, sur une feuille où vous présenter lʼorganisation de votre séance, montrer clairement au jury avec un stylo où est-ce que vous allez intervenir pour donner les consignes et les feedback aux élèves.


Posez-vous la question : « Quel rôle vais-je tenir en tant quʼenseignant pour remplir mon objectif de leçon et mon PFD ? ».

De ce fait, rajoutez un petit point méthodologique dans votre situation : nommez-le « Place de lʼenseignant », histoire de rien oublier ! Petit plus pendant lʼoral de leçon, montrez-nous les limites de votre intervention. Par exemple, si vous êtes là, il est compliqué dʼintervenir ici avec ces élèves... alors... Bref, vous avez compris la démarche.


Nʼhésitez pas à partager à vos amis qui passent le concours : votre petite attention peut les amener à réussir.


Vous pouvez également suivre ma page facebook pour restez connecté(e) !




Le site et les articles vous plait ?

Vous pouvez contribuer à le maintenir en vie.



Vous pouvez également contribuer au soutien du site pour quʼil puisse continuer à vivre et vous aidez dans votre aventure grâce à sa boutique.


Capoucapeps vit et continue dʼêtre présent, sans pub, grâce au soutien de plusieurs candidats qui achètent les fiches thématiques ou les fiches APSA.


Chaque petite contribution que vous lui offrez permet au site de se maintenir en vie sans pub et augmente vos chances de réussite au CAPEPS par des fiches concrètes et simples d'utilisation.


NE MANQUE RIEN : TOUTE L'ACTU DU CAPEPS EXTERNE DIRECTEMENT DANS TA BOITE MAIL

Abonne-toi dès maintenant pour recevoir par email les dernières informations du concours.

Une surprise t'attend après ton inscription :-)

MES ENGAGEMENTS

100% CONFORME OU REMBOURSÉ

Si la fiche ou la préparation ne correspond pas à la description, je vous rembourse en moins de 24h.

TÉLÉCHARGEMENT

INSTANTANÉ

Reçois immédiatement tes fichiers après ton paiement sur la page dédiée. Sans aucun frais de livraison.

DES AVIS AUTHENTIQUES

Des avis et des témoignages 

authentiques recueillis des candidats sur les fiches thématiques.

SERVICE CLIENT H24

Une réponse immédiate et une écoute personnelle pour vous accompagnez.

Paiement sécurisé

France

© 2020 - CapouCapeps - Tous droits réservés