7 conseils pour réussir l'oral de spécialité

Bonjour capésien/nes !


Vous préparez lʼoral de spécialité ? Vous avez eu vos écrits ? Vous êtes au bon endroit. Dans cet article, vous trouverez comment jʼai réussi à atteindre le bandeau 4 de lʼoral de spécialité et décrocher un 19/20 en athlétisme.


Les conseils et les exemples que je présenterai seront explicités à travers mon activité personnelle (course de haies et pentabond). Jʼessaierai tout de même de rester générale pour ne pas trop vous perdre dans les termes complexes de lʼathlétisme.


Par ailleurs, pour ceux et celles intéressés, je vends plusieurs de mes fiches de spécialité qui mʼont aidé à décrocher le jolie 19/20 📚 ✅


Voici mes conseils que je considère indispensables étapes par étape pour que vous aussi, vous atteignez le bandeau 4 sans problème !


1) Découpez et organisez les phases motrices sur lʼanalyse vidéo.


Lʼanalyse vidéo est la première étape de votre préparation pour lʼoral de spécialité. Elle est déterminante. En ce sens, vous devez structurer votre plan dʼanalyse sur votre brouillon pour être clair et pertinent dans votre oral. Pour être efficace, construisez plusieurs colonnes sur votre brouillon. Chacune suit lʼévolution de lʼaction de lʼélève.


Vous avez à disposition dans les fiches de spécialité les étapes de lectures pour analyser la vidéo de manière fluide et pertinente.


Il est important de montrer au jury que vous faite preuve dʼanalyse fine sur la motricité de lʼélève pour grimper dans les bandeaux de note.


Pas d'inquiétude si vous semblez avoir oublié une étape, le jury reviendra forcément dessus lors de la première phase de questionnement lors de l'entretien.


2) Lʼexemplarité du vocabulaire utilisé.


Vous êtes expert de lʼactivité. Votre vocabulaire doit être exemplaire. Le jury doit ressentir que le candidat est un candidat qui maitrise totalement son sujet. Lʼensemble des termes techniques, bio-mécaniques et énergétiques doivent être totalement maitrisés. Entre nous, nʼhésitez pas à surjouer de votre vocabulaire... Il faut montrer au jury que vous êtes expert dans la motricité de votre activité.


3) Repérez un problème majeur/mineur.


Cʼest lʼun des objectifs majeurs de cette épreuve : faire progresser la motricité de lʼélève. Toutefois, avant de pouvoir satisfaire cet objectif, il faut repérer des problèmes majeurs / mineurs.


Les problèmes majeurs et mineurs sont des caractéristiques motrices que vous avez repéré sur la vidéo qui sont problématiques à lʼactivité. La majeure peut être problématique pour la progression de lʼélève, alors que la mineure, peut être travaillée plus tard dans dʼautres séances. La majeure est plus intéressante et plus pertinente à présenter face au jury.


Néanmoins, il faudra y revenir pour montrer que vous êtes sur une temporalité à moyen / long terme. Cette temporalité revient beaucoup dans les rapports du jury !


Par exemple, en athlétisme, la perte de vitesse est le problème fondamental de lʼactivité. Il faut produire, pour restituer de la vitesse à un engin, une course, ou un saut. Dès lors que le problème fondamental est connu, il faut repérer ce qui gravite autour de cet axe pour résoudre les problèmes.

Revenons sur la perte de vitesse, le problème fondamental de lʼactivité. La perte de vitesse peut être mineure ou majeure. Pour être davantage claire et explicite :

  • Le problème majeur (perte vitesse +++) : Après avoir analysé la vidéo, vous avez déterminé une action majeure qui perturbe la motricité de lʼélève. En pentabond, cela peut être une course dʼélan mal étalonné (piétinement), un cloche trop important (qui provoque un écrasement, affaissement du centre de gravité), ou une technique des bonds non maitrisés (non régulier).

  • Le problème mineur (perte de vitesse +) : Après avoir analysé la vidéo, vous avez déterminé une action mineure qui perturbe la motricité. En course de haie par exemple, le problème peut être affectif (regarde la haie avant de sauter), etc. Autrement dit, cʼest un problème qui affecte légèrement la perte de vitesse.

4) Concevez plusieurs hypothèses (motrice, cognitive, affective...) et priorisez.


Les hypothèses montrent votre niveau dʼanalyse face aux problèmes rencontrés par les élèves. Elles servent à appuyer vos choix et à montrer vos différents points de vue dans la motricité de l'élève. Dans un problème majeur ou mineur, vous pouvez élaborer plusieurs hypothèses : cʼest à dire que vous pensez que « cʼest à cause de... car nous pouvons émettre lʼhypothèse que... ».

Elles peuvent être dʼordre motrices, biomécaniques, cognitives, affectives, informationnelles, etc. Vous devez les lister une par une sur le problème majeur.

A titre d'exemple en course de haie : on repère un piétinement à l'approche de la haie. Ce piétinement nous amène à poser plusieurs hypothèses...
  • L'élève piétine car... il a peur de tomber à l'approche de la haie (hypothèse affective)

  • L'élève piétine car... il ne s'est pas comment s'organiser dans l'intervalle donc il est obligé de réduire sa taille de foulée (hypothèse cognitive)

  • L'élève piétine car... il ne sait pas de quelle jambe attaquée la haie (hypothèse motrice)

Selon votre œil dʼexpert, à vous dʼémettre les hypothèses et de prioriser celle que vous pensez essentielle de travailler pour établir votre « projet dʼintervention ».


5) Élaborer un « projet dʼintervention » (Rapport du jury, 2018) cohérent.


Le projet dʼintervention est votre objectif de leçon. Cʼest le PFD de lʼoral de leçon. Il découle de tout ce que vous avez analyser depuis le début. Autrement dit, de votre analyse motrice, du problème majeur prioritaire, et de vos hypothèses.


Ce projet dʼintervention est un élément indispensable pour réussir votre oral de spécialité. Il faudra également le justifier tout au long de votre exposé.


Il doit pouvoir se justifier, selon moi, sous plusieurs pôles :

  • Par rapport à la logique interne de l'activité

  • L'écart entre le niveau de l'élève et la compétence travaillée

  • Lien avec les programmes

Pensez toujours également à nuancer vos propos. Autrement dit, ne pas souligner uniquement les manques de l'élève. Soulignez également ce qu'il sait faire :

Toutefois, l'atteinte de cet objectif sera facilité car l'élève à construit...

6) Schématisez vos transformations attendues et votre situation dʼapprentissage.


Je vais simplement reprendre ce que je souligne sur mon site. Il faut montrer aux jurys vos transformations attendues, être explicite dans vos objectifs.


  • Montrez les transformations attendues sur une feuille à part : Vous devez systématiquement guider le jury dans vos explications et justifications. Afin de les guider plus aisément dans votre exposé, affichez vos transformations attendues de manière claires et précises sur une feuille à part devant eux.

  • Schématisez simplement les transformations motrices : Par exemple lors de mon entretien en pentabond, pour montrer un cloche prédominant sur les autres bonds qui provoquait un écrasement au sol, j'ai schématisé des bonds irréguliers à des bonds équilibrés sous forme d'oscillation pour montrer la hauteur que prenait le centre de gravité par rapport à un point donné sur la vidéo. Prenons un autre exemple, en rubgy cette fois (sport co de manière générale), pourquoi pas schématiser (sur une vue d'en haut) l'organisation collective avant... (jeu groupé en grappe) vers une recherche de jeu déployé.

7) Anticipez les questions annexes.


Le 7ème point est tout aussi important pour ne pas succomber à un « blanc » face au jury. Après votre exposé, vous devrez répondre à différentes phases de questionnement du jury. Elles se décomposent en 4 phases : analyse vidéo, motricité, situation dʼapprentissage, et extra-scolaire/handicap/AS. Cʼest cette dernière phase sur laquelle je veux quʼon vous vous penchiez.


Par exemple, à cette dernière étape de lʼentretien, vous devrez répondre et proposer des remédiations dans votre situation pour des élèves en situation dʼhandicap :

« Comment feriez-vous du pentabond avec un élève en situation de surpoids ? »
« Comment feriez-vous de la course de haie avec un élève en fauteuil roulant » ?

Vous lʼaurez compris, ce sont des questions sur lesquelles il faut se préparer pour proposer des choses concrètes et non pas pour finir sur un blanc.


Point bonus : Pensez long terme !


Vos propositions doivent aussi tenir et être pensées sur le long terme. Autrement dit, dans un cycle suivant (cycle 3 vers cycle 4) ou même vers le lycée. Par exemple, passer de 50 mètres à un 200 mètres... ou du multi-bond vers le pentabond.

En quoi votre projet d'intervention permettra à l'élève de réussir dans son parcours de formation ?

Ce style de question m'a déjà été posé durant l'entretien. Il faut s'y préparer.


Le site et les articles vous plait ?

Vous pouvez contribuer à le maintenir en vie.


Vous pouvez également contribuer au soutien du site pour quʼil puisse continuer à vivre et vous aidez dans votre aventure grâce à sa boutique.Capoucapeps vit et continue dʼêtre présent, sans pub, grâce au soutien de plusieurs candidats qui achètent les fiches thématiques ou les fiches APSA.Chaque petite contribution que vous lui offrez permet au site de se maintenir en vie sans pub et augmente vos chances de réussite au CAPEPS par des fiches concrètes et simples d'utilisation.

Pour tout autres questions sur l'oral de spécialité, je suis disponible !

NE MANQUE RIEN : TOUTE L'ACTU DU CAPEPS EXTERNE DIRECTEMENT DANS TA BOITE MAIL

Abonne-toi dès maintenant pour recevoir par email les dernières informations du concours.

Une surprise t'attend après ton inscription :-)

MES ENGAGEMENTS

100% CONFORME OU REMBOURSÉ

Si la fiche ou la préparation ne correspond pas à la description, je vous rembourse en moins de 24h.

TÉLÉCHARGEMENT

INSTANTANÉ

Reçois immédiatement tes fichiers après ton paiement sur la page dédiée. Sans aucun frais de livraison.

DES AVIS AUTHENTIQUES

Des avis et des témoignages 

authentiques recueillis des candidats sur les fiches thématiques.

SERVICE CLIENT H24

Une réponse immédiate et une écoute personnelle pour vous accompagnez.

Paiement sécurisé

France

© 2020 - CapouCapeps - Tous droits réservés